Johnnie Walker

Johnnie Walker Gold Label 18 ans

En 1920, Sir Alexander voulut créer un Centenary blend composé d'un petit nombre de whiskies exceptionnels. Ce blend fut mis en bouteille en très petite quantité à cause de la rareté de ce type de whiskies, juste après la 1ère guerre mondiale. En 1950, Sir Alexander transmit ses notes à son successeur dans l'espoir que son blend fasse un jour le bonheur de nombreux amateurs de part le monde.
C'est en 1995 que le Gold Label fit enfin son apparition, en quantité limitée, Johnnie Walker GdL18pour fêter le 175ème anniversaire du Johnnie Walker. Celui-ci est composé de 15 très vieux whiskies d'au moins 18 ans parmi lesquels on retrouve:

Le Clynelish, un Northern Highland, qui apporte au  Gold Label sa belle couleur dorée et ses notes crémeuses de miel. Pour la petite histoire, le Clynelish est fait à partir d'eau du Clynemilton Burn dans lequel on a trouvé de l'or dans les années 1880.
Le Royal Lochnagar, un Eastern Highland, grand favori de la Reine Victoria, apporte sa richesse aromatique et ses fragrances.
Le Cardhu, un Speyside, fourni la touche légèrement fumée et soyeuse et ajoute une légère note de vanille.
Le Talisker, de l'Île de Skye, contribue grandement à l'intensité et la profondeur des notes gustatives épicées et apporte la nuance de poivre typique du Gold Label.

Arôme dominant: fumé avec des notes de miel. Il s'agit d'un blend typique avec son cortège d'arômes différents. Le goût en bouche est relativement puissant avec une finale relativement longue et un peu sèche. Quelques notes salées et épicées transparaissent, probablement délivrée par le Talisker. Présentation: coffret carton. Prix: 63,49 €

 

 Johnnie Walker Green Label 15 ansJohnnie Walker GrL15

Voici le plus distingué des Johnnie Walker. Ce whisky est en fait un Vatted Malt, c'est à dire un blend constitué uniquement de single malt provenant de plusieurs distilleries: deux Speyside avec le Cragganmore et le Linkwood qui lui apportent la douceur et la finesse, du Caol Ila, un Islay très fumé et, en direct de l'île de Skye; le Talisker pour la note épicée.
Il présente une belle couleur cuivrée. D'abord moelleux et souple, il a du mal à dissimuler ses arômes maritimes et épicés. Les notes d'algues, d'épices et de poivre apparaissent rapidement. En bouche, le citron et les amandes sont présents sans domination excessive. On trouve aussi de discrètes saveurs de vanille, de santal, de violettes et de châtaignes. C'est un whisky agréable, beaucoup moins agressif et robuste que le Black Label.

Il est présenté dans le coffret traditionnel de Johnnie Walker et sa bouteille carrée. Le coffret et l'étiquette sont vert foncé au prix de 25,29 €.

Johnnie Walker Blue Label

Johnnie Walker Blue Label

Créé en 1992, le Blue Label est le plus prestigieux assemblage de la maison Walker et il est reconnu comme l'un des meilleurs au monde.
Pour sa composition, Jim Beveridge, maître stillman, choisit avec patience et attention chaque fût de single malt parmi les plus rares et précieux stockés dans les chais. Dans celui-ci, on retrouvera du Caol Ila, du Cardhu et du Royal Lochnagar, entre autres. Certains des composants ont vieilli plus de 100 ans. Une fois le blending réalisé, il est remis en vieillissement pendant minimum trois années supplémentaires afin que chaque composant se marie parfaitement dans l'assemblage.

 

Il existe une version plus raffinée encore, prénommée King George V, qui s'appuie sur un cœur de Port Ellen , défunte distillerie d'Islay. Plus récemment, Johnnie Walker a mis sur le marché une version Anniversary du Blue Label. Dans sa composition entre un Glen Albyn pour le single malt et du Cambus pour le single grain. Cette version rare, éditée à seulement 330 exemplaires, est présentée dans une superbe carafe en cristal de Baccarat soufflée à la bouche.


La robe fièrement dorée du Blue Label est joliment mise en valeur par une bouteille traditionnelle carrée enchâssée dans un coffret en carton fort garni de soie. Chaque bouteille est numérotée et son étiquette porte fièrement le slogan du Blue Label: Our blend cannot be beat (notre blend ne peut pas être surclassé). Chaque coffret est accompagné d'un certificat d'authenticité.


Au nez, le Blue Label est légèrement boisé et fumé avec quelques touches épicées. En bouche, il est complexe et puissant avec une dominante de fruits secs et de bonnes touches de chocolat amer. Pas trop huileux, la tourbe est présente sans agressivité et la finale évolue délicatement vers les épices. Je regrette un peu qu'il ne se démarque pas plus du Gold Label 18 ans qui présente un rapport qualité/prix nettement plus avantageux, mais le Blue Label est et reste un blend d'une extrême qualité et rareté. J'ai acheté cette bouteille d'un litre en Free Tax dans l'avion qui me ramenait de Montréal cet hiver au prix de 154 €.

 

Johnnie Walker Platinum Label 18 ans

Après le Gold Label 18 ans plutôt orienté vers les Highlands, Johnnie Walker vient de sortir une nouvelle version de 18 ans appelée Platinum Label.Johnnie Walker Platinum Label

La couleur de la robe est légèrement plus sombre que le Gold Label. Au nez, les arômes sont très complexes, on retrouve différentes notes de fruits confits comme la tangerine ou la mandarine (difficile de définir précisément laquelle), d'amandes, de vanille, de cuir et de céréales. En bouche, les agrumes sont bien présentes avec quelques accents herbacés, des notes de chocolat et de céréales et la finale moyennement longue se révèle légèrement poivrée et fumée. J'ai cru y déceler également des touches de gingembre et d'ananas. C'est un blend très doux à déguster, un produit de très grande classe.

Par rapport au Gold Label, le Platinum Label semble nettement plus orienté vers la Speyside et les Islay, la tourbe est un peu plus présente et je le trouve un peu plus épicé mais plus doux que son prédécesseur. Mes recherches ne m'ont pas permis de déterminer les single malts le composant et confirmer ou infirmer leurs origines. Personnellement, je pense à du Caol Ila, du Glen Rothes, du Macallan, du Knockando et du Glenlivet. J'espère pouvoir confirmer cela rapidement.

La bouteille est différente du reste de la gamme et me rappelle la forme de la carafe utilisée pour présenter le Diamond Jubilee (voir bouteilles de légende en cliquant ici.)

Le coffret est superbe d'élégance et présente ce blend comme un produit de grand luxe. Au nez, je l'ai trouvé plus riche et complexe que le Gold Label mais moins long en bouche. Difficile de choisir entre les deux, je suis très content d'avoir les deux dans mon bar.

Il existe deux modèles de coffret, le mien dispose d'un couvercle rigide indépendant de l'étui et qui s'enlève en appuyant sur le bouton présent au front. La bouteille est précieusement enchâssée dans de la soie synthétique de couleur dorée. Comptez un minimum de 70 à 75 € selon les sources d'approvisionnement.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×