Highland Park

Etablie à Kirkwall dans les îles Orcades, Highland Park est la plus septentrionnale des distilleries écossaises. Sa voisine Scapa se situe à quelques centaines de mètres à peine, mais plus au sud. Toutes deux sont établies sur le Mainland, la plus grande des îles de l'archipel.

Sur le site occupé actuellement, on a retrouvé des traces de distillation clandestine dès 1798.  Un certain Magnus Eunson, pasteur et contrebandier à ses heures y distillait du whisky à tour de bras.  Figure incontournable de l'île, il fut canonisé et l'église de Kirkwall porte aujourd'hui son nom.

En 1825, la construction de la distillerie actuelle débuta et commença rapidement à produire du whisky à l'aide d'un alambic wash still et un spirit still.  La source Cattie Maggie spring toute proche fut bien sûr utilisée. Rachetée en 1890 par James Grant, alors propriétaire de Glenlivet, la capacité de production fut doublée.

Highland Park est une des dernières distilleries à procéder elle-même au maltage de sa propre orge, du moins en partie. Elle fournit d'ailleurs sa voisine Scapa qui appartient au même propriétaire. Le séchage de l'orge est effectué avec de la tourbe provenant de Hobbister Moor. Actuellement, Highland Park utilise deux alambics wash stills et deux spirit stills en forme d'oignon et pratique la double distillation.

Highland Park-Alambics

Les chais de vieillissement font face à la mer du Nord et ses flancs sont continuellement frappés par les embruns. Les whiskies d'Highland Park présentent ainsi de franches notes salées comparativement à sa voisine de l'île dont les chais sont orientés vers les terres.

Cliquez ici pour découvrir ma bouteille de Highland Park ou ici pour accéder au site de la distillerie.

Highland Park

 

Photos prises en août 2010 et fournies gracieusement par Fast', merci à lui.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×